(#295) Shilpi Somaya Gowda – Un fils en or

Choc des cultures

un-fils-en-or

Court résumé: Anil est un jeune Indien qui doit partir aux États-Unis pour continuer ses études ses études de médecine. Il va donc connaître un nouveau monde en gardant un lien avec son pays d’origine.

Mon avis:

Merci aux éditions Folio pour cette lecture!

J’avais juste entrevu quelques bonnes critiques de ce roman sur la blogosphère lorsqu’il a atterri en mes mains. Je ne savais vraiment pas quoi attendre de cette expérience indienne. Mais dès les premières pages, j’ai vite été rassuré.

Plus qu’un pays, c’est une culture qui est décortiquée tout au long de ce livre. On va découvrir le mode de fonctionnement de ces contrées très éloignées de nos standards européens. Dans les coutumes indiennes, tout doit être fait selon certaines règles, souvent strictes. Le personnage principal, expatrié en Amérique, va alors faire le constat des différences qui peuvent exister Lire la suite

(#294) Yann Moix – Terreur

Pour réfléchir autrement

terreur

Court résumé: Tout ce que les attentats récents ont inspiré à Yann Moix.

Mon avis:

Merci aux éditions Grasset pour cette lecture!

Yann Moix est un intellectuel qui maîtrise autant l’art de fasciner par ses analyses que l’art d’exaspérer par son arrogance. Même si, moi aussi, je le trouve parfois irritant, je dois avouer qu’il fait souvent preuve d’une grande perspicacité sur les sujets de société. En général, il aborde les thèmes sous un angle décalé qui apporte une vision différente. C’est pourquoi son avis m’intéresse et j’ai tout de suite été attiré par cet essai sur le terrorisme.

Plus qu’un essai, Yann Moix nous offre plutôt un recueil de pensées. Celles-ci sont composées principalement d’aphorismes, de citations et de courtes réflexions et sont présentées sous forme de pêle-mêle d’idées. Cela lui permet d’apporter son point Lire la suite

(#293) Colin Niel – Seules les bêtes

Isolement social

seules-les-betes

Court résumé: Une femme a disparu lors d’une randonnée. Directement ou indirectement, plusieurs habitants de la commune sont liés à ce drame. Ils vont nous raconter leurs versions…

Mon avis:

Merci aux éditions du Rouergue pour cette lecture!

L’existence de Colin Niel m’a été révélée le jour où il a reçu le prix Quais du Polar en 2016, pour « Obia » un petit pavé de 500 pages. Depuis lors, je repoussais régulièrement la découverte de cet auteur, et ce, jusqu’à la sortie récente de son nouveau bébé. Même si cette nouveauté ne fait pas partie de la trilogie guyanaise qui a fait son succès, j’ai pensé que je pourrais découvrir son œuvre grâce à ce roman plus bref. Disons que ça me donnait au moins la possibilité de rencontrer son style.

Une chose est sûre, ce roman est vraiment original. D’une part par sa construction qui est composée de cinq parties. Pour chacune des parties, les narrateurs sont différents et apportent leurs versions des faits. L’évolution de cette affaire Lire la suite

(#292) Elena Ferrante – L’amie prodigieuse

Nostalgie féminine

lamie-prodigieuse

Court résumé: Fin des années cinquante, les jeunes Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples où elles vont vivre leurs destins toujours plus ou moins liés.

Mon avis:

Devant le raz de marée qu’a engendré la sortie des derniers volumes de cette quadrilogie (le deuxième volume a même été élu meilleur livre de l’année 2016 par le magazine Lire), je me devais, en tant que lecteur qui essaye d’être à la page, de commencer le phénomène Elena Ferrante.

Maintenant que je l’ai fait, je crois avoir saisi les éléments qui ont marqué et passionné les foules. Simplement, l’histoire repose sur des émotions passées et fait appel au sentiment de nostalgie du lecteur. Tout d’abord, c’est un retour en arrière sur notre jeunesse. On retrouve toute la naïveté et toute l’insouciance de notre enfance et on peut s’identifier aux personnages. Ensuite, on touche à l’

Lire la suite

(#291) Caryl Ferey – Pourvu que ça brûle

La révolte dans les veines

pourvu-que-ca-brule

Court résumé: Caryl Ferey nous propose un retour sur son parcours d’écrivain, à travers tous les voyages qui ont inspiré son œuvre.

Mon avis:

Merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture!

Même si vous n’avez entendu que du bien sur Caryl Ferey (et c’est vraiment mérité !), même si le design de la couverture est vraiment attrayant, vous ne devez pas vous lancer dans ce livre sans avoir lu au préalable quelques romans de l’auteur. Car à travers ces pages, il a décidé de nous raconter son histoire, pleine de voyages et d’aventures mais toujours par le prisme de ses écrits. Moi, qui suis un grand fan, j’avais lu ses trois derniers opus. Et bien dans ce texte, ce sont bien les passages correspondants à ces ouvrages qui m’ont le plus passionné. J’ai fait le lien entre la réalité qu’il a décelée et les histoires qui en ont découlé. J’ai pu constater alors toute la résonance que les lieux, les personnes et les contextes qu’il a rencontrés, ont eue sur son œuvre. Grâce à ces précisions, j’ai mieux compris ses luttes et les choses qu’il veut faire passer dans son travail.

Caryl Ferey nous fait découvrir sa vie de baroudeur. Il nous emmène aux quatre coins du monde. On le suit de l’innocence de ses débuts jusqu’à son couronnement Lire la suite

Résultat Concours n°5: « Brutale »

brutale-resultats

La grande gagnante du concours n°5 est:

Caroline du blog Caroline verdelivre

Qui remporte un exemplaire de « Brutale » de Jacques-Olivier Bosco aux éditions La Bête Noire!

Félicitations à elle!

Pour les autres, gardez le moral un autre concours arrivera bientôt!