Pas mieux…

Lisbeth Salander coule des jours heureux aux Caraïbes, Mikael Blomkvist lance un numéro spécial de Millenium, consacré à une histoire de prostituées et en relation avec des gens haut placés. Deux enquêteurs du journal sont alors assassinés et Lisbeth devient le suspect numéro un de cette tragique affaire.

 On avait laissé Michaël et Lisbeth, les deux héros, sortant d’une enquête noire et un tantinet savoureuse dans le premier tome. On les retrouve dans un polar classique et sans grande saveur.

L’intrigue a peu d’intérêt (on sait que Lisbeth est innocente). Le style du livre se rapproche de celui d’auteurs qui publient des polars à profusion, c’est à dire destiné à être lu sur la plage en vacances: Il se lit facilement mais ne laisse aucune trace dans la mémoire.

Encore une fois, rien de révolutionnaire, mais contrairement à « Les hommes qui n’aimaient… », j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire et j’ai même peur de ne pas trouver la force de connaître la fin de la trilogie.

Dommage car le personnage de Lisbeth avait tout de même du caractère!

Je passe…

13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s