Mon premier Mary Higgins Clark

Dans le Connecticut, un garagiste se sert de son métier pour violer et tuer des jeunes femmes. Après plusieurs meurtres, il enlève le fils et la compagne de Steve Patterson, et exige une rançon. Steve est abattu, d’autant que sa femme avait déjà été assassiné quelques années auparavant.

C’est en fait, la première fois que je lisais un Mary Higgins Clark. Suite à mes recherches, « La nuit du Renard » ressortait comme un des « meilleurs » de cet auteur, alors j’ai voulu commencer par celui là.
En lui même, ce polar est passionnant et on ne le lâche plus du début à la fin. Bon moment de lecture sans prise de tête.
Cependant si on le compare à d’autres du même genre, je le trouve un peu en deça de ce que peuvent réaliser des écrivains plus élaborés tel que Michaël Connelly.

Ce livre est dans la même lignée qu’un Harlan Coben: Simple, facile à lire, prenant mais pas inoubliable.

 

13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s