Un polar tout simplement…

 

Court résumé: Des 4 étranges peints sur les portes des appartements, des messages mystérieux placés dans la boîte aux lettres d’un crieur, tout annonce le retour d’une catastrophe oubliée: la peste. Jean-Baptiste Adamsberg, commissaire désordonné mais intuitif, va se charger de recouper ces deux affaires lorsque les premiers morts vont apparaître.

Mon avis: Fred Vargas nous entraîne dans un Paris « infesté » par le retour de la peste. L’histoire se lit avec plaisir et les l’intrigues apportent leur lot de surprises. Cependant, et comme le reconnait l’auteur(e) dans un interview, elle a du mal à créer le suspense ou à faire peur afin de donner une autre dimension à son récit.

Reste un bon polar bien ficelé. Les personnages sont attachants, et à la fermeture du livre, on est pressé de vivre de nouvelles aventures du commissaire Adamsberg… N’est-ce pas là l’essentiel?

14/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s