Grand écrivain…

Court résumé: Ora, une femme israélienne séparée de son mari depuis peu, décide de partir en voyage en Galilée, après que son deuxième fils Ofer se soit engagé pour une opération militaire en Palestine. Dans sa fuite de l’annonce de la mort de son fils, elle entraîne Avram, son amour de jeunesse.

Mon avis: David Grossman nous décrit, tout au long de ce voyage et à travers de longs dialogues, le destin poignant de cette famille israélienne. Ora veut s’éloigner de la nouvelle qu’elle redoute et en profite pour faire un flashback et ainsi retracer sa vie, en se confiant à Avram, un des personnages essentiels de sa destinée. On y découvre ses amours, ses mystères, ses espérances et ses regrets… comme si le fait de revenir dans le passé pouvait retarder le futur.
C’est un livre bouleversant d’humanité, qui m’a saisi, malgré sa longueur mais grâce à une écriture vraiment exceptionnelle, très exigeante.

Plus qu’un grand livre (élu meilleur livre de 2011 par le magazine Lire), j’ai découvert un grand écrivain.

16/20

Publicités

"

  1. Yuko dit :

    Avec une telle phrase de fin, je le note 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s