Premier Mankell

Court résumé: Dans une ferme isolée de Suède, un couple de paysans est retrouvé brutalement assassiné. Juste avant de mourir, la femme a juste chuchoter le mot « étranger ». Kurt Wallander va devoir enquêter et gérer les réactions excessives que vont entraîner les révélations de ce meurtre.

Mon avis: Dans mon exploration du monde du polar, Henning Mankell me semblait faire partie des incontournables. Alors j’ai voulu débuter par la première enquête de son inspecteur favori: Kurt Wallander.

Son écriture est plutôt simple et s’inscrit dans la même lignée qu’un Stieg Larsson, d’un Indridason, d’un Harlan Coben, ou d’une Mary Higgins Clark: Ce qui permet de le lire dans n’importe quelle circonstance! Seulement là où les autres, ont su créer, quelquefois, des histoires passionnantes, Henning Mankell m’a laissé un goût de déception. Les victimes ont peu d’intérêt, le mobile du meurtre est classique, le récit manque d’action et la fin ne m’a pas bluffé.

Beaucoup d’ingrédients importants manquent donc à ce polar mais je me rassure en pensant que c’était son premier et qu’apparemment il a fait bien mieux par la suite… on verra!

13/20

Publicités

Une réponse "

  1. MARIE dit :

    Je suis completement d’ accord, ce bouquin ne casse pas des briques, en tout cas il ne m’ a pas donné envie d’ en essayer un autre, à voir…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s