Quelle page!

Court résumé: J’ai rencontré Betty à un colloque pendant une de mes conférences. Elle m’a tout de suite ensorcellé, et je me suis laissé embarqué par son charme et sa personnalité. Et aujourd’hui, je me retrouve injustement en prison pour le meurtre de son mari. Mais que s’est-il passé?

Mon avis: L’idée de lire Indridason dans un autre genre que le polar m’intriguait et m’attirait à la fois. L’histoire est pour le moins banale mais le style est agréable et les pages se laissent tourner sans interruption. Le narrateur nous fait partager son quotidien et les péripéties qui l’ont mené à sa situation. Le déroulement des évènements semble posé dès le départ et on avance tranquillement jusqu’au milieu du livre. On est détendu, sans crainte.

Et là…la chute libre, la déstabilisation complète! On arrive sur une page et on reste scotché à cette page qui remet tout en cause. Il nous prend alors le besoin incontrôlable de relire les pages précédentes pour comprendre par quel moyen Indridason nous a manipulés.

C’est en définitif un roman noir classique, qui prend son apothéose en son centre. L’œuvre serait restée mémorable, si cet effet troublant avait été placé à la fin, car elle perd de son impact dans la deuxième partie.

Mais ne vous inquiétez pas: Même en étant préparé à cette surprise, vous vous laisserez malgré tout piéger!

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s