Sans émotions

Court résumé: Alexandre Yersin, jeune chercheur suisse de l’équipe de Louis Pasteur, a eu une vie mouvementée. Pendant les conflits mondiaux de l’époque, il va successivement être scientifique, explorateur, astronome, météorologue, botaniste et éleveur. Sa soif de curiosité et son génie solitaire vont lui permettre d’être à l’origine de plusieurs découvertes.

Mon avis: Ce roman de Patrick Deville a, dès sa sortie, déclenché une vague de superlatifs, le désignant comme un grande aventure littéraire.

Le récit de la vie de cet inconnu, pourtant si influent en son époque, est extrêmement bien documenté, et nous permet d’apporter des précisions historiques importantes. Alexandre Yersin a vécu plusieurs existences plus mouvementées les unes que les autres. Cependant le style de l’auteur, journalistique et distant, ne m’a pas du tout convaincu. Pendant que les péripéties de Yersin se succèdent, on ne s’attache pas au personnage et on glisse inexorablement sur cette histoire. Ce roman m’a par moments fait penser à du Jules Verne, le spectaculaire en moins et la complexité du langage en plus.

Au final, j’ai presque enduré cette expérience plus scientifique qu’humaine, même si historiquement elle a une utilité justifiée.

Seuil 220 pages

12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s