Désespoir moderne

Court résumé: En colombie, Sonia et Norma tentent de fuir leur pays suite à la mort de leur père. Au Mexique, le sénateur Urribal tente de garder le pouvoir face aux « narcos ». En France, Naadir, jeune surdoué de sa banlieue, assiste impuissant à la gangrénisation de sa famille et de son quartier. Fabrice Humbert nous fait partager ces trois destins liés par le triste sort de l’humanité.

Mon avis: Cette histoire nous conte les conséquences du trafic de drogue international, aux différentes étapes de sa propagation. On voit donc successivement l’impact de la culture de la plante sur les familles colombiennes, la gestion difficile des cartels par la gouvernance mexicaine, et la résonance néfaste sur la vie de nos banlieues françaises.

Durant la lecture, on suit ces trois histoires comme une fiction tragique, jusqu’au moment où l’on s’apercoit que la réalité n’est peut être pas si loin. A partir de là ce récit nous fait réfléchir, nous fait prendre conscience du drame qui est en train de se dérouler loin de nos yeux et des dommages collatéraux qui en résultent. Et finalement, la force de vivre de ces protagonistes reste le seul motif d’espoir avant la chute.
L’écriture de Fabrice Humbert est agréable, très bien documentée, même si elle véhicule un message terriblement sombre.

Le texte partagé en trois parties est un peu déstabilisant et à chaque début de chapitre, il faut du temps pour réintégrer l’aventure en cours. Chacune d’entre elles, trop courte à mon avis, aurait mérité un développement individuel pour plus de profondeur.
Bonne lecture nécessaire d’un réel désespérant.

Le Passage 277 pages 

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s