Premier modiano

Court résumé: Guy Roland, employé d’une agence de police privée, va partir sur un coup de tête à la recherche d’un inconnu, recherche qui lui permettra peut être de se retrouver lui même après des années d’amnésie.

Mon avis: Mon premier Modiano est une petite déception. La renommée de l’auteur et la quasi inexistence de détracteurs m’ont poussé à lire ce roman.

L’histoire trouve son originalité dans les variations des modes de narration qui permettent de dévoiler de différentes manières les éléments de l’identité du narrateur. Chaque point de vue, chaque pièce d’identité apporte une pièce supplémentaire à Guy Roland pour compléter le puzzle de sa vie.
Seulement ce personnage manque d’un certaine âme et on a du mal à être en empathie avec lui. Sa quête d’identité perd donc de son intérêt et on est guère impatient de connaître le fin mot de l’histoire. Le tableau définitif se dessine au fil des pages mais à la fin il reste une amertume, comme un goût de « tout ça pour ça! ».

Le style est bon sans être transcendant. Un autre roman de ce grand écrivain me sera donc nécessaire pour donner mon verdict personnel final.

Folio (poche) 251 pages

12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s