La perversion humaine

Court résumé: De l’Ohio à la Virginie occidentale, les destins de plusieurs personnages vont se rencontrer: Willard Russell, traumatisé de la guerre, qui veut sauver sa femme mourante sans épargner son fils Arvin. Carl et sandy Henderson qui enlèvent et tuent des auto-stoppeurs. Roy et Théodore, des prédicateurs qui fuient leur passé.

Mon avis: Donald Ray Pollock crée pour son roman une atmosphère sombre et dangereuse dans un coin reculé de l’Ohio. Il convoque alors une multitude de personnages, qui s’avèrent être tous aussi tarés les uns que les autres. Cet ensemble engendre une forme de folie, qui va se retrouver présente à tous les coins de rues, au point de menacer d’exploser à tout moment. Chaque personnage porte la croix de ses perversions et est capable de mettre le feu aux poudres.

De la violence, des meurtres, des viols, de l’extrémisme religieux et de la démence, l’auteur semble vouloir faire sortir toutes les dérives malsaines de l’être humain pour les pousser à se confronter.
Toujours sur la brèche, le lecteur est entraîné dans un suspense oppressant, porté par une écriture aussi belle qu’efficace.

L’espoir n’a que peu de place dans cette chronique d’une fin annoncée.
Angoissant mais jouissif!

Albin Michel 370 pages

17/20

Ce livre a reçu le prix du Meilleur Livre de l’année LiRE 2012

Publicités

"

  1. J’ai eu le coup de cœur pour ce livre 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s