IRA poétique

Court résumé: Tyrone Meehan, activiste important et vétéran de l’IRA, revient dans la maison de son enfance, pour se souvenir et expliquer pourquoi il a trahi la cause en laquelle il croyait, avant que la sentence ne tombe.

Mon avis: Après la lecture de « Mon traître », j’avais hâte de m’attaquer au pendant de cette histoire. Mais plus qu’un autre point de vue sur l’affaire, « Retour à Killybegs » devient presque un complément au récit précédent. Il remplit les trous, répond aux questions et nous permet d’avoir enfin une vue d’ensemble sur les évènements.

Sorj Chalandon aime l’Irlande, se passionne pour sa cause et ça se sent une nouvelle fois. Grâce à des phrases saisissantes, on éprouve la guerre et le combat de ces hommes, poussés par les convictions de leur passé. Après avoir creusé au plus profond de l’être blessé, il explore cette fois l’aspect moins répandu de la souffrance de la personne qui blesse. Cette nouvelle vision, basée uniquement sur un désir de paix, nous fait relativiser l’histoire telle qu’on pensait la connaître.

Le style épuré mais toujours aussi juste de Sorj chalandon fait merveille, dans ce roman sombre, dur par les faits qu’il rapporte, mais tellement poétique.

Le livre de poche 332 pages

17/20

Ce roman a reçu le Grand Prix de l’Académie Française 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s