Vertige de l’esprit

Ma lecture actuelle

Court résumé: Jonathan Touvier se réveille au fond d’un gouffre, sans en connaître les raisons. Il se retrouve avec deux individus et un chien. Lui est enchainé au poignet, un autre à la cheville et le troisième porte un casque qui explosera s’il s’éloigne des autres…

Mon avis: Le huis clos créé par Franck thilliez fonctionne de part l’originalité du lieu où se déroulent les évènements. Le gouffre, sorte de piège naturel, apporte ses contraintes (le froid, l’humidité et le noir) et devient l’ennemi principal de ces prisonniers d’un jeu diabolique. Les raisons inconnues de leur enfermement et les réactions humaines engendrées par cette micro société, apportent aussi leur grain de sable dans cet univers hostile.

L’ambiance étouffante, la tension croissante et les scènes chocs sont les maîtres mots de cette aventure, qui m’a stressé de bout en bout. De fausses pistes en indices flagrants, l’auteur m’a balancé pour mieux me tenir jusqu’à la fin. Cette fin, qui m’a paru tout d’abord anodine mais qui est devenue totalement destabilisante, lorsque j’ai constaté que la photo était différente (les initiés comprendront…).
Le véritable défaut de ce roman, qui atténue mon enthousiasme, est qu’il repose sur des idées scénaristiques déjà développées dans d’autres livres ou films comme « Saw » ou « Shutter Island », et que constamment mon esprit s’est égaré dans ces directions qui m’ont un peu gâché la fête.

Mais dans l’efficacité et le suspense, « Vertige » reste un bon Thilliez!

Fleuve Noir 331 pages 

16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s