Sniffer une ligne de testostérones

Donnybrook

Court résumé: « Donnybrook » est un tournoi de combats à mains nues qui se déroule sur un terrain de cinq cents hectares dans les forêts du sud de l’Indiana. Différents personnages guidés par leurs propres obsession, vont se diriger irrémédiablement vers ce haut lieu de la drogue, de la violence, de l’argent et du sexe…

Mon avis: Si vous cherchez à faire monter votre adrénaline et laisser s’exprimer vos pulsions les plus primaires, laissez votre cerveau au vestiaire et lancez vous dans « Donnybrook »!

Dès l’ouverture du livre, vous recevez un coup de poing…suivi d’un coup de genou, d’une rafale de balles et d’une bouffée de méthamphétamines. On y suit plusieurs personnages, plusieurs destins en quête d’argent ou de vengeance, qui vont se croiser avec étincelles dans différentes scènes d’actions violentes. Le but ultime de tous ces têtes brûlées est d’arriver à Donnybrook pour remplir leurs objectifs respectifs. Cela ne passe ni par la poésie, ni par la finesse, ni par l’introspection mais par un déferlement de colère et de baston.

J’ai pris beaucoup de plaisir avec cet éventail de personnalités atypiques et cette démonstration de violence percutante qui m’ont secoué sans interruption du début à la fin. Moins, cela aurait été frustrant, plus, cela aurait été trop, mais 200 pages de testostérones, ça déchausse vraiment les dents!

Gallimard 234 pages

16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s