Testament d’amour

La lettre a Helga

Bjarni Gislason arrive dans ses vieux jours. De retour dans la maison où il a vécu, il écrit alors une lettre à Helga, la seule femme qu’il a aimé.

Mon avis:

Ce petit roman n’est pas en réalité une lettre d’amour mais plutôt un testament d’amour. Le narrateur veut laisser son témoignage à la postérité, même si tout est terminé. Il retrace avec émotions tous les évènements qui lui ont permis de rencontrer, d’aimer puis de quitter sa bien-aimée.

Ce texte est aussi un prétexte pour nous narrer la campagne islandaise. On y découvre les paysages atypiques de la région et les comportements caractéristiques de ces milieux retirés. Une fois le décor et le contexte posés, on comprend alors les raisons profondes qui ont poussé Bjarni à agir comme il l’a fait. Sa lettre ressemble finalement plus un mot d’excuse qu’à un véritable regret tant les circonstances ne semblaient propices à une concrétisation de cette relation.

La plume de Bergsveinn Birgisson est très belle. Elle est à la fois précise et délicate. Elle fait ressortir toute la passion d’hier et toute la nostalgie d’aujourd’hui. J’ai passé un moment chargé d’émotion et de tendresse. Courte mais efficace, voilà comment je définirais cette belle déclaration d’amour en forme d’épitaphe.

Points 125 pages

16/20

Ce roman fait partie de la sélection du meilleur roman 2015 des éditions Points

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s