Religion, électricité et Rock & Roll !

Revival

Court résumé: Tout petit, Jamie a fait la connaissance du très charismatique révérend Charles Jacobs. Dès lors, sa vie va mettre être rythmée par ses rencontres avec ce personnage étrange qui manipule l’électricité avec une passion débordante…

Mon avis:

Tout ce qui fait de Stephen King un auteur incontournable dans le monde du fantastique est réuni dans ce roman. Son talent réside dans plusieurs éléments. Ce n’est plus à démontrer, il écrit bien et possède de véritables qualités de conteur. Son imagination est sans limites et ses histoires toujours plus originales. Mais il a surtout une grande capacité, et c’est ce qui rend parfois ses livres un peu longs, à approfondir ses personnages.

Dans « Revival », l’écriture maîtrisée du King nous entraîne dans une aventure qu’on ne lâche pas jusqu’au dénouement final. Le récit qui commence comme une histoire banale dans une bourgade, va progressivement tomber vers le surnaturel, thème de prédilection de l’auteur. A l’aise dans ce domaine, il va donc laisser libre cours à son inventivité, pour nous absorber dans son cauchemar électrique.

Pour que toute cette machination fonctionne à la perfection, il ne se contente pas de nous narrer les évènements extraordinaires mais passe une grande partie de l’histoire à fouiller la vie de ses protagonistes. J’ai vécu le passé du narrateur Jamie dans ses moindres détails jusqu’à me retrouver dans sa peau. Ainsi impliqué dans son intimité et dans ses émotions, je me suis plus senti comme un témoin proche que comme un simple voyeur de sa destinée hors normes. L’aventure à laquelle il participait est devenue notre aventure et je me suis laissé embarquer, comme électrisé !

J’apporte tout de même un petit bémol à mon ressenti. J’ai trouvé le livre un peu terne par rapport aux habitudes de Stephen King et le scénario un tantinet faible, sans grandes fulgurances. Néanmoins, ça reste un bon cru. Il ne marquera surement pas la bibliographie de l’écrivain, mais il m’a intéressé de bout en bout.
L’art de la narration reconnue par tous, agit avec efficacité dans ce mélange de religion, d’électricité et de Rock & Roll !

Albin Michel 438 pages

15/20

Publicités

"

  1. Bon il va falloir que je le sorte de ma PAL ! ^^

    J'aime

  2. Nina dit :

    Belle chronique, tu m’as donné envie 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s