Polar rafraichissant

Poulets grillés

Court résumé: Le commissaire Capestan a commis une erreur. Plutôt que de la licencier, ses supérieurs décide de la mettre au placard et lui attribue une nouvelle équipe aussi originale que déconcertante.

Mon avis:

Si vous aimez les polars mais que vous en avez marre des litres d’hémoglobine, des pervers sexuels, des meurtriers détraqués poursuivis par des enquêteurs et des profileurs tourmentés et que vous voulez juste vous distraire, lisez ces quelques lignes, j’ai peut-être une idée pour vous.
J’adore les romans noirs et les thrillers, j’en mange à toutes les sauces mais là, je voulais faire une petite pause détente, m’échapper de mes idées noires. C’est donc dans cet état d’esprit que j’ai cherché ma future lecture. Après avoir aperçu la couverture cartoonesque du livre, après avoir zieuté sa quatrième de couverture (je sais, je l’ai lu alors que je déconseille toujours aux gens de le faire…fouettez-moi !) et après avoir échangé lors d’un salon avec la pétillante Sophie Henaff, j’ai jeté mon dévolu sur « Poulets grillés ».

Autant vous le dire tout de suite, je ne regrette pas mon choix. Cette équipe qui regroupe toutes les tares de la Police et qui a pour mission d’enquêter sur des affaires enterrées et sans espoirs m’a vraiment décontracté. Les personnages sont caricaturaux mais vraiment attendrissants et je les ai suivis dans leurs péripéties avec le sourire au coin des lèvres. Ces bras cassés apportent dans leurs comportements et dans leurs dialogues une certaine fraicheur communicative. Les scènes sont souvent cocasses, on ne s’ennuie jamais et on passe un bon moment.

Sans autre prétention que de nous divertir, Sophie Henaff a construit un polar bien pensé que j’ai savouré avec gourmandise. Le scénario est tout de même élaboré comme un roman policier mais le tout est traité avec légèreté et je lirai avec plaisir les prochaines aventures du commissaire Anne Capestan et de ses acolytes. Faites comme moi et vous verrez qu’un peu de gentillesse et de bonne humeur ça fait parfois du bien !

Le livre de poche 332 pages

16/20

Publicités

"

  1. Lord Arsenik dit :

    Ce bouquin fut une belle découverte.
    L’humour est mis au service de l’intrigue policière sans lui nuire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s