Exercice de style

Hygiène de l'assassin

Court résumé: Pretextat Tach a été Prix nobel de littérature et sa parole est rare. Alors le jour où l’on apprend qu’il est condamné, les journalistes se précipitent pour avoir l’honneur de l’interviewer.

Mon avis:

Après avoir été déçu, il y a quelques années, par ma lecture d’ « Acide sulfurique », je m’étais promis de donner une seconde chance à Amélie Nothomb. Je me disais qu’on n’envoûtait pas tant de lecteurs sans raison, qu’elle avait forcément un truc ! J’ai tenu promesse. Pour ce faire, j’ai décidé de commencer par le commencement avec son premier roman, point de départ de cette hallucinante fascination collective. Et ma persévérance a été récompensée. Tous les mauvais sentiments que je retenais de ma première expérience avec l’auteure, ont été balayés grâce à celle-ci.

En général, j’apprécie assez peu les romans courts qui sont souvent au final superficiels ou incomplets. Pour qu’une histoire brève trouve grâce à mes yeux, il faut que le style ou le thème mérite la concision. Il faut qu’en peu de mots, le texte fasse mouche. Et pour « Hygiène de l’assassin », c’est le cas. Une interview de 200 pages, c’est original et avec ce style, c’est percutant !

Les deux protagonistes de ce dialogue sont des êtres particulièrement intelligents. Ils font tous les deux preuve d’une répartie verbale hors du commun, qui entraîne le débat à toute allure. Leurs échanges oraux sont d’une grande efficacité. J’ai été bousculé dans ce vif ping-pong d’idées et de phrases chocs. De plus, l’atmosphère qui règne dans la pièce est sombre, malsaine, méchante et le politiquement correct n’y a pas sa place. On est donc à la fois mal à l’aise face au fond de l’histoire et captivé par la forme.

Sur cet opus, je comprends l’engouement du public. Une forme surprenante, une histoire dérangeante et une plume affutée, un véritable exercice de style qui laisse une empreinte dans notre esprit. Malgré une fin bâclée, ce fut pour moi une bonne surprise. Après une première manche perdue, Amélie Nothomb remporte cette revanche haut la main. Il y a aura donc la belle…

Le livre de poche 222 pages

17/20

Publicités

"

  1. gggaelle dit :

    Je n ai lu aucun de ses livres non plus ! Je sais pas pourquoi ça ne m attire pas

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s