Le mystère Nothomb

Riquet à la houppe

Court résumé: Déodat est un garçon aussi laid qu’intelligent. Trémière est une jeune fille aussi belle que simplette. Amélie Nothomb revisite le conte de Perrault.

Mon avis:

Merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture!

Voilà une auteure qui me pose problème. Suite à une première lecture très peu convaincante, j’avais un avis tranché sur son compte: pas pour moi ! Seulement le destin a voulu que je découvre « hygiène de l’assassin » et là a commencé mon dilemme. Ce roman transpirait le génie et j’ai dû tempérer mon avis initial. Dès lors, je me devais de tenter une troisième expérience pour enfin pouvoir statuer. Mais je vais surement vous décevoir en vous disant que je n’ai toujours pas la réponse à ce mystère.
C’est la seconde fois qu’elle décide de remettre au goût du jour un conte pour enfant. Personnellement, je la découvrais dans cet exercice…et j’en ressors perplexe.
Amélie Nothomb a indéniablement une belle écriture qui est adaptée pour raconter des histoires. Le livre se lit donc facilement et la langue est assez agréable. Avec son style, on est entrainé dans l’aventure et les pages tournent toutes seules. Elle se permet même de philosopher par moments sur des sujets improbables mais c’est assez intelligent et intéressant. A cet instant, vous vous dites : « Donc, tout va bien ! ». Et bien malheureusement, les travers que j’avais identifiés dans ses autres œuvres, ont refait surface.
Un roman de 200 pages ou moins doit traiter d’un sujet intense ou être transcendant dans le style, s’il ne veut pas tomber illico dans l’oubli après la dernière phrase. « Riquet à la houppe » ne possède aucune de ces qualités. Sur un thème plutôt banal, il est donc, pour ne pas changer, beaucoup trop court ! Je sais que la dame au chapeau ne sait pas écrire autrement, mais ça lui porte vraiment préjudice sur cette histoire qui aurait bien supportée le double de développement. Ce livre reste tout de même sympathique et plaira surement à tous les adeptes de l’auteure (qui sont bien plus indulgents avec elle que je ne peux l’être). Pour ma part, j’ai refermé cette fable sans surprise avec une sensation d’inachevé. Je reconnais que la lecture a été plaisante, qu’Amélie Nothomb a un véritable talent de conteuse mais je n’ai pas trouvé l’intérêt de ce texte, au résultat plutôt insipide.

Albin Michel 188 pages

13/20

Publicités

"

  1. Quaidesproses dit :

    Il faudrait que je fasse comme toi, que je lui laisse une nouvelle chance. Je n’ai lu qu’un livre : « Petronille », et je n’ai pas été convaincue. Apparemment, à tort, puisqu’on m’a cité d’autres textes qui sont apparemment merveilleux (dans ses premiers). À voir. Celui-ci, par contre, je ne pense pas.

    Aimé par 1 personne

  2. Cheyenne dit :

    Je n’ai lu que deux romans d’elle, Hygiène de l’assassin, que j’ai bien aimé et puis  » Le fait du prince » qui ne m’a vraiment pas marquée…
    faudra que j’en teste d’autres…

    J'aime

  3. Dommage, celui-ci m’intéressait. Les derniers m’ont assez déçue. Malheureusement, je constate que mes « Nothomb préférés » restent ses premiers…

    J'aime

  4. sheldzio dit :

    Même problème avec Nothomb. Je n’y arrive pas. Même pas « hygiène de l’assassin ». Le seul que j’ai bien aimé c’est « Tuer le père ». C’est vraiment dans le style narratif que j’ai un problème avec cette auteure. Parfois ça marche, parfois pas du tout. Elle ne fait pas dans la demi-mesure…

    Aimé par 1 personne

  5. J’avais lu « stupeur et tremblements » qui m’avait vacciné. Je n’accroche pas du tout à son style pourtant le personnage est très sympathique.

    Aimé par 1 personne

  6. jostein59 dit :

    J’avais attendu de faire ma chronique pour venir te lire. Globalement nous sommes du même avis. Reprise d’un conte, des thèmes comme les pouvoirs du bébé déjà traités dans plusieurs romans ( Métaphysique des tubes et Biographie de la faim), très peu de profondeur mais il y a l’écriture et l’univers d’Amélie. Et je l’avoue, j’ai une tendresse particulière pour cette auteure.
    On est bien d’accord, Hygiène de l’assassin est un des meilleurs. J’ai aimé aussi Cosmétique de l’ennemi et Les catilinaires, si tu veux lui donner une autre chance.

    J'aime

    • killing79 dit :

      Depuis la lecture de « Hygiène… » Que j’ai beaucoup aimé, je suis convaincu qu’elle a du talent! Je lui laisserai donc sûrement encore une chance, en espérant trouver un style de romans qui lui convient!

      J'aime

  7. Violette dit :

    j’ai envie de dire « non, pas Nothomb! » mais je me tais, je suis polie 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s