Michael Connelly dans ses œuvres

Court résumé: Mickey Haller fait appel à Harry Bosch pour essayer d’innocenter un de ses clients. Harry, récemment retraité, va hésiter à passer du côté de la défense…

Mon avis:

Merci aux éditions Calmann-Levy pour cette lecture!

Michael Connelly fait partie de mes auteurs de polars préférés. De temps en temps, j’aime me plonger dans une de ses intrigues qui sont toujours bien construites. Quant à Harry Bosh, depuis notre première rencontre, je me suis obligé à suivre ses enquêtes dans l’ordre. J’ai tenu durant cinq romans mais je n’ai pas pu résister à la tentation de la nouveauté. J’ai craqué sur la dernière en date « Jusqu’à ‘impensable » qui a su me convaincre grâce à la présence de Mickey Haller.

En parallèle de l’histoire policière, l’auteur sait, dans chaque nouvel acte, faire évoluer ses protagonistes au fil du temps. Ce qui permet aux lecteurs de bien les connaître et d’être en empathie avec eux. Harry Bosh et les autres personnages ont bien sûr vieilli depuis la dernière fois où je les ai laissés. J’ai donc découvert des informations sur leurs vies et des progressions dans leurs relations. Néanmoins ces changements ne desservent pas la bonne compréhension de l’histoire et l’efficacité de cet opus, qui peut se lire indépendamment.

L’énigme est dans la même veine que d’autres épisodes précédents. Le scénario est sous contrôle du début à la fin. Tous les éléments s’emboitent parfaitement et tous sont importants. Sans jamais tomber dans la surenchère de violence, d’action ou de rebondissements, l’auteur arrive à nous accrocher aux événements grâce à sa maitrise du récit. Je ne suis donc jamais ennuyé jusqu’au dénouement, qui repose sur de petits détails et qui ne se dévoile que vers la fin des hostilités.

Il m’est de plus en plus difficile de réaliser des chroniques sur les œuvres de Michael Connelly tant la qualité ne fait jamais défaut. Il excelle toujours, autant dans son écriture que dans sa narration. Sans être étourdissante, cette 20ème enquête d’Harry Bosch est un polar sobre et réussi, mais est-il vraiment nécessaire de le préciser !

Calmann-Levy, 388 pages

21.90€

16/20

Publicités

"

  1. Claude dit :

    Pas encore lu de polars de Michael Connelly mais ta chronique me donne envie de lire le dernier 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Cat dit :

    Tout comme Claude… jamais lu… Je note ton avis! bonne nuitée!!!

    J'aime

  3. Nathalie M dit :

    Dire que je n’ai jamais lu un seul Connelly ( que je confonds toujours avec Connolly ! ) J’ai du retard…

    J'aime

  4. alexmotamots dit :

    Tiens, il y a longtemps que ej n’ai pas lu cet auteur….

    Aimé par 1 personne

  5. nanou dit :

    J’ai lu « Darling Lilly » il y a bientôt 4 ans. Ce fut une bonne lecture même si j’ai failli décrocher à cause de quelques longueurs. Mais je pense relire l’auteur car il sait rendre très réel l’environnement dans lequel ses personnages évoluent.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s