L’imaginaire au service des sentiments

Court résumé: Une femme a disparu du jour au lendemain. Elle laisse derrière elle trois personnages bouleversés…

Mon avis:

Merci aux éditions Actes Sud pour cette lecture!

Un livre de Jeanne Benameur trônait déjà dans ma bibliothèque. Mais mon planning de lecture surchargé ne m’avait pas permis d’aller à la rencontre de cette auteure dont beaucoup de lecteurs vantaient la plume d’exception. J’ai profité de la venue de ce petit « L’enfant qui » pour enfin remédier à cette lacune.

Au vu de la taille de l’ouvrage, je ne m’attendais pas à un scénario poussé ou à des héros approfondis. Et en effet, la qualité première de ce texte se trouve dans le contenu même des phrases. L’écriture de Jeanne Benameur est d’une grande beauté. La poésie est présente dans toutes les tournures. Chaque paragraphe apporte son lot de magie et permet de dégager des sentiments. Emporté par ce phrasé, le lecteur est happé par les émotions des protagonistes. On ressent alors avec force le manque et la tristesse qu’entraîne l’absence d’un être cher. On habite les personnages et on vit avec eux tous leurs troubles et leurs questionnements.

Le style littéraire de Jeanne Benameur est assurément à découvrir parce qu’il dégage un lyrisme envoûtant. J’ai pris beaucoup de plaisir à entrer dans son monde imaginaire et à m’émerveiller devant l’élégance de son écriture. Je reprocherais simplement à cet ouvrage son format trop court à mon avis. Même si on peut parfois concentrer un récit puissant dans peu de pages, il manque à celui-ci un brin de densité pour marquer les esprits.

Ma première expérience avec cette auteure restera comme une friandise poétique qui explose en bouche mais dont le goût ne dure pas assez longtemps. D’autres lectures de son œuvre seront donc nécessaires afin confirmer la belle sensation que m’a procuré brièvement cet écrit.

Actes Sud, 120 pages

13.80€

15/20

Publicités

"

  1. Je préfère ne pas lire ta chronique mais je vais en revanche très vite j’espère lire ce roman. Je pourrai ainsi comparer nos points de vue. Mon blog est en ligne.

    Aimé par 1 personne

  2. jostein59 dit :

    Très beau texte comme tous les livres de cette auteure. Tu as raison, on en voudrait davantage même si la brièveté ne nuit pas à force de ce texte.
    Continue à la lire, tout est excellent!

    Aimé par 1 personne

  3. Je vais sûrement le lire dans la semaine, et comme pour toi ce sera mon premier Benameur ! J’espère être convaincue.

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotamots dit :

    Une auteure que j’apprécie, même si je ne suis pas enthousiaste pour tout ses romans.

    Aimé par 1 personne

  5. Ah ben je viens de voir qu’on a le même livre d’elle dans nos PAL respectives ! J’avais eu une certaine intuition en le prenant dans un Emmaüs alors que, honte sur moi, je n’en avais pas (encore) entendu parler. J’espère que mon intuition se révèlera aussi bonne que tu as aimé ta lecture pour celui-ci 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. titoulematou dit :

    une auteur que j’adore. je vous conseille « les demeurées » du même auteur. J’hésitais pour celui ci mais vous m’avez convaincu!!!

    Aimé par 1 personne

  7. […] avoir lu cette critique d’un livre de cette auteure, je me suis souvenue que j’avais Profanes dans ma PAL […]

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s