Réflexions d’un ex-jeune!

Court résumé: Charles Consigny est un écrivain, chroniqueur de presse et avocat. Dans cet essai, il nous dévoile ses réflexions et un peu de sa vie…

Mon avis:

Merci aux éditions Robert Laffont pour cette lecture!

Si vous ne connaissez pas Charles Consigny, c’est que vous n’avez jamais écouté l’émission « Les Grandes Gueules » sur RMC. C’est un programme radiophonique où les intervenants débattent de tous les sujets d’actualité. Il y officie depuis quelques années en tant que chroniqueur. De par mon métier, je suis amené à beaucoup rouler et par conséquent à être client de ces radios. Au premier contact, Charles Consigny m’est apparu, comme à tous, comme un petit jeune, bobo, hautain et provocateur. Puis, même si je ne suis pas tout à fait du même bord politique et social que lui, au fil du temps, j’ai commencé à savourer ses apparitions.

Je me faisais donc une joie de découvrir cet essai. Dans celui-ci, il y traite de plusieurs thèmes. Dans certains chapitres, il parle bien sûr de la politique et des médias qui semblent vraiment le passionner. Il analyse sans prendre totalement parti, la situation actuelle des forces en présence (l’élection présidentielle n’avait pas encore donné son verdict). Il défend ses convictions avec ardeur. Je ne suis pas tout le temps d’accord avec lui (loin s’en faut) mais ce que j’apprécie chez Charles Consigny, c’est que ses discours sont toujours réfléchis.  Il n’est pas bêtement dans l’opposition mais argumente selon sa vision des choses. En effet, selon les dossiers, ses dires peuvent aussi bien être assimilés à des pensées de droite, de gauche, réformistes ou réactionnaires. Il donne juste son avis.

Mais la nouveauté dans ce livre est qu’il parle aussi de son passé, de ses passions, un peu de ses amours mais surtout…de l’âge qui le rattrape. Ce livre lui permet d’expier le temps qui passe et qui semble le traumatiser. On comprend vite qu’il a beaucoup de mal à passer à l’âge adulte avec tout ce que ça entraîne. Il est nostalgique de sa jeunesse insouciante, sans contrainte et vit très mal ses nouvelles responsabilités.

Ce petit livre a parfaitement répondu à mes attentes. J’y ai trouvé des réflexions intelligentes sur le monde d’aujourd’hui et pour une fois énoncées par une personne de moins de trente ans. Il m’a permis aussi d’en connaître un peu plus sur cet ex-jeune devenu grand. Il ne prétend pas avoir la science infuse (même si son ton le laisse parfois croire à la radio) mais donne juste sa version des faits et son analyse pleines de bon sens.

Robert Laffont, Mauvais esprit, 144 pages

14€

16/20

Publicités

"

  1. Pour une fois, Anthony, j’ai lu ta chronique… avant. Je me disais que je ne lirais pas cet ouvrage de sitôt… pourtant je crois que je suis fortement appâtée. J’aime énormément les papiers de Charles Consigny dans le point et ce que tu viens d’écrire sur lui – et notamment sa capacité à argumenter, je suis d’accord – me donne vraiment envie. Merci !

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotamots dit :

    Un moins de 30 ans qui se sent déjà vieux ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s