Efficace et prometteur

Court résumé: Un homme reprend conscience en pleine nature. Il se rend compte qu’il a tout oublié de son passé…

Mon avis:

Si vous suivez un minimum ce blog, vous savez que je ne suis pas un habitué de l’autoédition. J’ai beaucoup de préjugés et j’ai surtout peur d’être déçu et de décevoir. Je me concentre donc en général sur des « valeurs sûres » validées par les professionnels. Mais le hasard peut parfois changer les choses. En discutant avec une collègue de travail, j’ai appris qu’un membre de sa famille écrivait et qu’il venait de finir son premier roman. Naturellement, j’ai accepté d’y jeter un œil pour pouvoir lui donner mon avis. Et voilà comment ce livre, ma première expérience auto-éditée, s’est retrouvé en mes mains.

Avant toute chose, ne vous fiez pas à la couverture de l’ouvrage. Elle est assez réussie mais ne reflète pas bien le contenu. Elle semble annoncée un récit mièvre et fleur bleue. Ce n’est pas du tout ce qui vous attend !
L’histoire débute dans un lieu retiré où le personnage principal se retrouve amnésique. Fort de ce procédé de perte de mémoire assez souvent utilisé dans le romanesque, Yann Dejaury attrape le lecteur. Dès lors, il ne va pas le lâcher. Découverte après découverte, le mystère s’épaissit en même temps que le suspense monte. On tourne alors les pages avec impatience afin d’enfin trouver l’issue de cette aventure. Tous les indices que l’on rencontre, ajoutent une couche à l’énigme et je n’avais aucune idée de la manière donc tout ceci allait se terminer.

Yann Dejaury possède une écriture fluide qui rend la lecture agréable et sans accroc. Il maitrise parfaitement les ressorts de la tension narrative. Bien qu’elle soit un peu trop mystique pour moi, la fin du roman est assez surprenante et clôt en beauté cette quête de vérité. J’ai donc été agréablement surpris par mon premier auto-édité qui s’est révélé bien aussi efficace que certains publiés !

Si vous êtes en recherche d’un roman original, prenant et tous publics pour vos vacances, donnez sa chance à « Quand les hirondelles me reviennent » et à cet auteur prometteur, vous passerez un bon moment !

Librinova, 315 pages

15.90€

15/20

Publicités

"

  1. francksbooks dit :

    l’auto-édition récele parfois de véritables trésors !

    Aimé par 1 personne

  2. Première incursion dans le monde de l’autoédition réussie donc ! Je note la référence, je n’ai pas de préjugés moi (il ne manquait plus que ça, tiens !) … 😉

    Aimé par 1 personne

  3. GENEVIEVE MUNIER dit :

    Belle chronique, en effet, et dans le domaine, même si depuis il a été édité par une nouvelle maison, j’ai découvert il y a un an à peu près un auteur, Cédric Blondelot, grâce à Internet et beaucoup aimé « La fenêtre de Dieu » son premier roman.

    Aimé par 1 personne

  4. Pas du tout habituée des auto-édités non plus de peur d’être déçue comme toi… Je note la référence, le thème m’intéresse.

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Il a l’air idéal pour cet été.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s