Sans foi ni loi

Court résumé: Au pied de la Nitro Mountain, une ancienne région minière est ravagée par la pauvreté et le désespoir…

Mon avis:

Merci aux éditions Fayard pour cette lecture!

Il y a des romans qui se veulent noirs, très sombres mais desquels une forme d’espoir peut émerger. « Nitro Mountain » ne fait pas partie de ceux-là ! En effet, ce premier roman est un véritable concentré de noirceur. Les bons sentiments y ont très peu leur place. Seule la nature humaine avec ses plus bas instincts est laissée en liberté dans cette aventure.

Dans un coin retiré et dévasté par la pauvreté, on est mis en présence de protagonistes plutôt raccords au décor. On y découvre des hommes et des femmes rongés par la précarité, qui font tout et surtout n’importe quoi pour s’en sortir. A chaque coin de bars, on croise des truands, des musicos, des saoulards, des drogués, des psychopathes… tout un ramassis de losers, toujours prêts à exploser. Et lorsque que les femmes, assez incontrôlables aussi, mettent leur étincelle dans ce baril de poudre, le résultat ne se fait pas attendre. La tension va grimper lentement provoquant l’escalade de la perversité et de la violence. Un évènement va en entraîner un autre jusqu’aux différents drames.

La plume de l’auteur est décousue et m’a parfois un peu troublé. Néanmoins, elle représente parfaitement le côté versatile et imprévisible de tout ce petit monde. Leurs marginalités créent une sorte d’instabilité constante. Elle maintient une pression sur le lecteur. On s’attend à tout moment  à ce que ça parte en vrille.

Le premier roman de Lee Clay Johnson est une réussite pleine de promesses. La lecture est un peu hachée par le style, mais je garderai un bon souvenir de ce voyage oppressant et fascinant dans les coulisses de la désolation. Je vous donne tout de même un petit conseil avant de vous lancer dans cette aventure : Ne vous attachez pas trop aux personnages ! L’auteur les pousse dans leurs retranchements et comme on a affaire à une belle brochette de tarés, l’issue ne peut être que tragique !

Fayard, 300 pages

20.90€

15/20

"

  1. Il a l’air costaud celui-là…

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotamots dit :

    Le roman me tente, mais ce que tu dis du style me refroidi un peu.

    Aimé par 1 personne

  3. Nelfe dit :

    Je l’ai noté celui-ci 🙂
    Hâte de le lire !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s