Polar psychanalytique

Court résumé: Paris, 1911, au détour d’une congrès, Sigmund Freud demande au jeune docteur Barail d’élucider la mort mystérieuse d’un de leur confrère. Pour ce faire, il va devoir enquêter sur les patients de celui-ci…

Mon avis:

Depuis deux épisodes, je suis devenu un fervent suiveur des enquêtes du commissaire aux morts étranges. Chaque opus me confirme le talent d’Olivier Barde-Cabuçon et je suis impatient d’en découvrir un nouveau pour pouvoir voyager dans le quotidien du 18ème siècle. Avant cette remarquable série policière, l’auteur avait déjà sévit avec des romans indépendants. J’ai profité de la réédition du « Détective de Freud », un texte de 2010, pour voir s’il était aussi à l’aise dans un autre contexte.

Comme son nom l’indique, celui-ci se situe au début du 20ème siècle au temps de Sigmund Freud, le fondateur de la psychanalyse. Changement d’époque, mais on est très vite dans l’ambiance. L’intrigue nous entraîne dans le monde de thérapie mentale qui étudie les comportements et les songes. De par cet univers, les personnages, qu’ils soient malades, médecins ou enquêteurs sont tous un peu dérangés et surtout pleins de vices. C’est un florilège de protagonistes fantasques qui nous surprennent à chaque page par leurs réactions. L’enquête qui se base sur cette méthode d’investigation donne lieu à des dialogues farfelus, des scènes décalées et des analyses de rêves délirantes.

Réaliser un polar autour du sujet de la psychanalyse paraît au premier abord un exercice périlleux, avec le risque de perdre le lecteur. Le thème est complexe mais l’auteur a su parfaitement le vulgariser afin de le rendre accessible à tous. A aucun moment, je ne me suis senti perdu et ma lecture a été fluide de bout en bout. Même si l’intrigue en elle-même n’a rien de révolutionnaire, j’ai pris du plaisir à suivre ses personnages loufoques en quête de vérité.

Avant l’arrivée du commissaire Volnay, avec sa plume déjà maîtrisée, Olivier Barde-Cabuçon offrait déjà une prestation prometteuse. Un peu moins aboutie, du fait de personnages moins charismatiques, mais toute aussi originale et documentée, cette aventure augurait bien la belle réussite de cet écrivain. N’attendez plus pour le découvrir !

Actes Sud, Babel Noir, 410 pages

15/20

Publicités

"

  1. lebouquinivre dit :

    J’adore les éditions Actes Sud et moi qui suis passionnée et intriguée par la psychologie , psychanalyse… ce livre devrait me plaire 😊

    Aimé par 2 people

  2. Aelys dit :

    C’est un auteur que j’apprécie ! Je note cette référence et merci pour ta chronique.

    Aimé par 1 personne

  3. Eve-Yeshé dit :

    je note illico, pour retrouver ce brave Sigmund! j’adore la psy et pour cause alors 🙂
    je vais aller voir la biblio de l’auteur

    Aimé par 1 personne

  4. J’avoue que cela me tente. Je lis peu de polar mais je n’ai rien contre, au contraire. Je note donc. En outre, je me réjouis de lire ta chronique sur Une vie sans fin de Beigbeder 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Lambert chrystele dit :

    Bonjour Anthony. Je suis en train de le lire et j ai du mal à être aussi enthousiaste que toi. C est long, je n accroche pas du tout ,mais je persévère j aimerais quand même connaître la fin.

    Aimé par 1 personne

    • killing79 dit :

      Une nouvelle fois, je ne suis pas complètement objectif, parce que j’adore cet auteur. Si tu as l’occasion, tu peux lire « Entretien avec le diable », le livre qui m’a converti. Donne lui une deuxieme chance!😜

      J'aime

  6. alexmotamots dit :

    Je n’en ai lu qu’un de cette série, à tord.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s