Fantaisie et humanité

Court résumé: Paul, androgyne, se considère comme un « lesbien » qui aime uniquement les femmes. Il a deux mères, un ami amoureux de lui et n’a jamais connu son père…

Mon avis:

Merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture!

J’avais déjà découvert Jean-Michel Guenassia grâce à ses ouvrages précédents. Je n’ai toujours pas lu son fameux « Club des incorrigibles optimistes » mais j’avais pu apprécier son style dans « Trompe-la-mort » et « La valse des arbres et du ciel ». J’avais donc remarqué que cet auteur possédait un certain talent pour raconter les histoires. Il pouvait aussi bien nous entraîner dans le destin extraordinaire d’une personne banale, que dans la destinée ordinaire d’un être incroyable.

Dans ce nouvel opus, il s’intéresse à un narrateur hors du commun, qui vit un peu en marge de la société. Entouré d’une ribambelle de protagonistes, aussi singuliers que lui, il évolue dans le monde avec son excentricité. Malgré la prétendue modernité de ce monde, on constate que la différence sexuelle reste un tabou et qu’il est difficile pour les originaux de s’intégrer. Afin de vivre loin des trop nombreux préjugés, ils évoluent dans des milieux parallèles aux gens « ordinaires ». C’est là que l’auteur se propose de nous entraîner.

Jean-Michel Guenassia démontre par ce récit que les êtres à priori différents vivent finalement une vie assez classique. D’où qu’il vienne, l’Homme possède les mêmes caractéristiques et les relations humaines sont tout aussi compliquées. On suit Paul à travers toutes ses péripéties sentimentales et familiales. Elles vont le mener sur les chemins de la vérité pour qu’il puisse enfin connaître les origines de son univers insolite.

Dans ce roman haut en couleurs, Jean-Michel Guenassia justifie une nouvelle fois son statut de conteur d’histoires. Il sait imaginer des vies, créer des personnages et nous séduire par une fable bienveillante. Il ouvre les portes de notre esprit rationnel sur un monde plus fantaisiste. Grâce à une plume toujours aussi envoûtante, j’ai été embarqué dans cette aventure d’une grande humanité. Même si elle n’est pas inoubliable, la quête d’identité de Paul a été pour moi l’occasion de rencontrer des individus aussi truculents qu’attachants et de réécouter David Bowie !

Albin Michel, 328 pages

20€

16/20

"

  1. Domi dit :

    Je n’ai pas encore réussi à écrire ma chronique de ce roman ! Et pourtant j’aime énormément cet auteur…tu me donnes envie de m’y plonger.

    Aimé par 1 personne

  2. Edyta dit :

    Je vais bientôt découvrir cet auteur avec La valse des arbres et du ciel.

    Aimé par 1 personne

  3. Ada dit :

    Je me demandais justement ce que ce bouquin a dans le ventre, merci pour ta chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotamots dit :

    Une lecture qui ne m’avait pas spécialement marquée.

    Aimé par 1 personne

  5. Le sujet est intéressant car il sort des sentiers battus. J’ai lu il y a longtemps le « Club des incorrigibles optimistes » et je n’ai pas gardé un très bon souvenir de ce livre. Celui-ci est sans doute meilleur notamment grâce à son sujet fort. Bonne soirée à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. BlueGrey dit :

    Légère déception pour moi avec ce roman-là, qui ne m’a pas touché…
    Mais de Guenassia j’ai adoré le fameux « club » !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s