Légèreté et émotion

Court résumé: Après s’être fait larguer par téléphone, Enaid continue sa vie pleine d’embûches et dans laquelle il semble toujours manquer quelqu’un…

Mon avis:

Merci aux éditions Flammarion pour cette lecture!

Diane Ducret fait partie de ces femmes, qui lorsqu’elles arrivent sur un plateau de télévision ou devant un micro de radio, irradient le studio de leur charme, de leur humour et de leur répartie. Je voulais depuis longtemps me rendre compte si ses écrits étaient du même acabit.

Avec sa couverture aux couleurs flashy et son titre saugrenu, on pourrait s’attendre à entrer dans une comédie romantique ou dans un roman feel-good, avec de bons sentiments. Avant de commencer, je ne vous cache pas que j’étais un peu inquiet, moi qui ne suis pas un grand adepte de ce genre de lecture. Le début du texte va dans ce sens en entrant dans le quotidien d’Enaid, jeune femme plutôt malchanceuse, qui cumule les mésaventures. La lecture est assez agréable et l’humour de l’auteure apporte sa dose de frivolité. L’atmosphère est relâchée et on en vient presque à sourire devant l’accumulation de ses déboires, dictés par la loi de Murphy.

Mais au fil du texte, le ton devient plus grave. Lorsque l’aventure commence à toucher à la famille et au handicap, les enjeux ne sont plus du tout les mêmes. Dans cette deuxième partie, on change de registre, pour tomber dans l’émotionnel. Le personnage nous ouvre les portes sur ses fêlures. Elle se dévoile plus et la sincérité de son propos dégage une humanité et une sincérité qui m’ont pris au cœur.

En public, l’auteure apparaît toujours détendue et sûre d’elle. En sachant qu’une grande partie de ce livre est autobiographique, mon regard sur elle a changé et je suis encore plus touché par son histoire. J’ai reposé le livre, encore sous l’effet de l’émotion. Il m’a permis de relativiser mes maux. Sous couvert de légèreté, Diane Ducret a engendré un conte moderne émouvant, qui nous prouve que malgré les accidents de la vie, il faut s’accepter pour continuer d’avancer. Triste et en même temps plein d’espoir !

Flammarion, 271 pages

19.90€

17/20

Publicités

"

  1. devolivre dit :

    Je ne connais pas du tout l auteur mais tu donnes envie de la découvrir

    Aimé par 1 personne

  2. Ada dit :

    Je pensais, visiblement à tort, que ce livre n’était pas aussi bon que ce que j’entendais. Sans savoir si je le lirai un jour, ça me fait quand même réviser mon jugement !

    Aimé par 3 personnes

  3. aufildeslivres dit :

    Je suis du même avis que toi ! Un roman à lire ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

  4. lebouquinivre dit :

    « Triste et plein d’espoir » ces quelques mots suffisent à me convaincre!
    Ps: j’ai quand même lu ta chronique hein 😉

    J'aime

  5. Très belle chronique et certainement un très beau roman.

    Aimé par 2 personnes

  6. alexmotamots dit :

    Malgré le sujet plein de pathos, ce que tu dis de cette lecture me tente.

    Aimé par 1 personne

  7. ta critique est vraiment belle. Tu donnes envie de découvrir ce livre 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Je crois que là, je ne peux plus passer à côté ! Ta chronique me le prouve ! Merci à toi pour cette belle présentation.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s