L’Amérique et ses secrets enfouis

Court résumé: Pour reprendre le contrôle de sa vie, Dalva va retourner dans le ranch familial. En cet endroit, elle va se souvenir: L’amour de Duane, les deuils, la perte de son fils, et surtout le passé de sa famille indéniablement lié au destin du peuple sioux.

Mon avis: Dalva fait partie d’une famille dont l’histoire a été marquée par les évènements de son pays. Issue de deux différentes cultures en conflit dans le passé, elle doit vivre avec les secrets de ses ancêtres. Ceux-ci deviennent parfois des obstacles à la réalisation d’elle-même, et parfois des mobiles légitimes de se battre. Dalva a forgé son caractère par les malheurs et les drames qui se sont succédé dans sa vie.
J’ai tout de suite été pris dans cette fresque familiale sur fond d’extermination d’indiens, même si le rythme est assez  lent et les péripéties un peu lymphatiques. J’ai lu ce roman comme un récit d’Histoire (avec un grand H), et j’ai ressenti autant  d’empathie pour les personnages que s’ils avaient réellement existé. Contrairement à « Cent ans de solitude » de Garcia Marquez qui m’avait assommé, « Dalva » de Jim Harrison a réussi à me passionner pour l’épopée d’une famille sur plusieurs générations.

« Dalva » est une œuvre que l’on n’oublie pas, qui nous transporte dans les grands espaces et qui nous marque au fer rouge. C’est typiquement le genre de récit, avec une très belle écriture, un peu long, qui m’aurait ennuyé à l’âge de 20 ans et qui m’a fasciné aujourd’hui. Je ne devrais pas tarder à entamer la suite.

10/18 (poche) 472 pages

16/20

Publicités

"

  1. Il me reste une 50aine de pages à lire et j’avoue que je reste perplexe depuis le début. J’ai du mal à comprendre où l’auteur veut nous emmener et le message qu’il souhaite faire passer. Dalva et Michaël sont des personnages forts mais le côté brouillon et qui part dans tous les sens me perturbe. Par contre, l’histoire des Sioux est passionnante, les descriptions des grands espaces sont superbes et l’histoire de Dalva et de sa famille est intéressante. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • killing79 dit :

      Je l’ai lu il y a longtemps. C’est un roman sur les grands espaces, où il ne faut pas rechercher de l’action. C’est un roman d’ambiance. Je lirai surement un autre Harrison quand j’aurai envie de ce type de roman!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s