Première approche de la violence

Court résumé: Deux affaires à priori différentes vont réunir le lieutenant Lucie Hennebelle et le commissaire Franck Sharko: la découverte d’un film mystérieux qui rend aveugle et le meurtre de cinq personnes retrouvées atrocement mutilées. Une enquête qui va les mener dans divers coins du globe, comme Le Caire ou le Canada.

Mon avis: Je connaissais Lucie Hennebelle grâce à d’autres aventures et j’ai découvert Franck Sharko et son histoire dans ce roman.

Les deux personnages forment une équipe complémentaire, traînant chacun derrière eux leurs passés et ses séquelles. Ces deux personnes meurtries par les incidents de la vie, vont mettre en œuvre la même détermination pour résoudre l’enquête qui leur est proposée. Cette enquête qui s’avère être une des premières pierres d’un complot de grande envergure, qui passe par le contrôle de la violence.
Franck Thilliez crée une atmosphère de suspicion, où plusieurs évènements sont remis en question, au fil des découvertes des inspecteurs. Le style d’écriture est toujours sobre mais on ne s’ennuie jamais. Sans réels rebondissements, l’auteur arrive à nous faire tourner les pages de ce polar scientifique avec son efficacité habituelle. Le premier opus nous met dans le bain et semble nous poser les bases de cette trilogie sur la violence.

Ce n’est bien sûr pas le meilleur roman de Franck Thilliez, mais la fin appelle à connaître la suite.

Pocket (poche) 510 pages

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s