Longue analyse

Court résumé: L’infirmière Jenny Fields ne veut pas d’homme dans sa vie, et voilà comment naît Garp. Le destin de cet enfant aux origines insolites, va être jonché d’évènements et de personnages plus excentriques les uns que les autres.

Mon avis: Basé sur des éléments autobiographiques, ce roman nous conte la vie de l’écrivain S.T. Garp de sa conception peu banale jusqu’à sa mort, et même après.

John Irving utilise un personnage à part entière pour étudier de près les comportements humains et toute leur complexité. Sous ses airs de vie banale, celle de Garp regorge de scènes surréalistes où l’auteur met le doigt sur les failles de l’être humain dans notre monde.

Par exemple, Garp va être marqué et accompagné constamment par une multitude de femmes, qui vont faire ressortir  chacune, une facette de sa personnalité. La place de la femme dans la société masculine de l’époque, est caricaturée pour mieux décortiquer le manque de compréhension et l’inévitable incompatibilité des deux sexes.
Le personnage de Garp n’est pas forcément attachant mais les protagonistes qui l’entourent, le sont. Certaines scènes deviendront inoubliables même si le tout reste un peu longuet, sans autre fil conducteur que la vie de cette personne fictive. Son destin étant créé de toutes pièces, j’ai eu des difficultés à me passionner pour son sort.
L’écriture de John Irving n’est pas désagréable, mais il semble avoir tout de même une image peu optimiste de la nature humaine.

Un autre roman de cet auteur sera nécessaire pour affiner mon jugement.

Points (poche) 649 pages

14/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s