Ce vaste monde

Court résumé: Le 7 Août 1974, un funambule tente de s’élancer entre les Twin Towers en marchant sur un fil. Un évènement de départ qui va permettre à l’auteur de nous raconter les destins des acteurs de toute une ville. 

Mon avis: Dans ce roman, Colum McCann ne nous livre pas une histoire mais la représentation globale d’une ville, NewYork, à un instant précis: Le jour où un funambule traverse les Twin Towers. Cet événement est un prétexte pour nous dépeindre différents portraits de personnages dans leurs univers propres. Tous les destins s’entrechoquent, se frôlent ou s’évitent. Ils sont parfois liés par une petite chose, parfois  dépendants et parfois complétement étrangers. Le fait est qu’ils forment un tableau où chacun doit s’en sortir avec les cartes qui lui sont données.

Dans un style très agréable, Colum McCann aborde un grand nombre de thèmes, argent, drogue, prostitution, guerre, immigration, religion, maladie, sans jamais prendre partie. Il se fait le témoin d’une époque, parsemée de tragédies avec lesquelles chacun doit composer.
Grand moment de lecture…

10/18 (poche) 473 pages 

17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s