Polar agréable

Un avion sans elle

Court résumé: 23 Décembre 1980, un avion s’écrase dans les montagnes du Jura. Une petite fille de 3 mois est retrouvée mais deux familles vont se disputer l’enfant. 18 ans plus tard, un détective va trouver la vérité mais va être assassiné, laissant derrière lui un carnet de notes racontant son enquête…

Mon avis: Grâce à une bonne idée de départ, Michel Bussi nous entraîne dans une quête identitaire où chaque camp va défendre ses intérêts selon ses moyens propres. Il va retracer pas à pas l’enquête menée par le détective embauché pour découvrir les secrets sur les origines de Lylie. Je me suis laissé porter par ce scénario alambiqué et ses événements parfois peu crédibles même si deux éléments ont un peu gâché la lecture de ce roman. Premièrement les personnages sont beaucoup trop manichéens et sentimentalement insipides. Et deuxièmement, 18 ans après le drame, la recherche de la vérité ne m’a pas paru indispensable, vu que le mal était déjà fait, et j’ai donc suivi le déroulement des événements sans le moindre suspense.

Écriture simple, histoire légère, personnages caricaturaux, « Un avion sans elle » est à classer dans la catégorie roman de gare (ou d’avion!). Ce n’est pas un avis totalement  péjoratif car j’ai passé un bon moment, mais le roman pêche par manque de profondeur et de force dramatique et ne marquera pas mon esprit.

Pocket (poche) 573 pages

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s