Gros pavé, petite merveille!

 Le léopard

Court résumé: Depuis sa terrible aventure du Bonhomme de neige, Harry Hole a démissionné et vit reclus à Hong Kong. En Norvège, lorsque deux femmes sont retrouvées assassinées mystérieusement, on pense tout de suite à faire appel à lui, le spécialiste des tueurs en série.

Mon avis:

Ce qu’il y a de perturbant avec Jo Nesbo, c’est que ses livres font souvent entre 600 et 900 pages. Il me faut donc à chaque fois trouver la motivation. Une fois encore, je croisais du coin de l’œil ce pavé posé dans un coin de la bibliothèque, et j’hésitais, j’hésitais. Mais lorsqu’enfin je me suis décidé, je ne l’ai pas regretté. Lancé dans cette nouvelle enquête d’Harry Hole, tout m’est apparu comme évident. La longueur de l’ouvrage, qui me chagrinait légèrement au premier abord, s’est avérée de nouveau nécessaire. En effet, cet auteur possède un véritable don pour fusionner l’atmosphère d’un pays, un bon scénario, de grandes scènes d’action et des personnages approfondis. Pour réaliser une telle prouesse, cette histoire méritait bien de s’y attarder.

Comme à son habitude, Jo Nesbo a su matérialiser le climat et l’ambiance qui règnent en Norvège. Au fil des aventures, il a affiné son personnage central, Harry Hole. Alors oui, c’est un flic bourru, alcoolique et séparé de sa famille. Vous allez vous dire que c’est du déjà vu dans le monde du héros de roman policier. Oui, mais l’auteur pousse la caricature à son paroxysme, pour faire de Harry Hole, un être écorché vif, sans concession, qui parvient à nous toucher bel et bien. Il lui apporte une certaine sensibilité qui accentue son humanité.

La densité du livre est aussi justifiée par une trame narrative d’une grande complexité qui m’a mené en bateau du début à la fin. Une multitude de personnages intervient dans l’histoire, sans jamais gêner la compréhension et crée ainsi un grand nombre de possibilités et autant de fausses pistes. Je me suis donc laissé berner et c’est un vrai plaisir quand c’est amené avec talent. De plus, pour imprimer du rythme à son aventure, l’auteur entremêle son récit d’enquête avec des péripéties décoiffantes et on ne s’ennuie jamais.

Avec son brio habituel, Jo Nesbo a écrit un nouveau chapitre de son œuvre qui paraît de plus en plus maîtrisée. Chaque élément de ce gros roman a son utilité et contribue à faire de ce « Léopard » une petite merveille de polar.

Folio Policier 848 pages

17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s