Insipide…

Un amour impossible

Court résumé: Pierre et Rachel se rencontrent et vont vivre ensemble un amour particulier. Pierre a ses convictions et Rachel va en subir les conséquences avec sa fille.

Mon avis:

Christine Angot a fait sa réputation avec des textes sulfureux, provocateurs et souvent polémiques. Je m’attendais donc à découvrir un roman vraiment différent avec de l’originalité. Après tout ce que j’avais entendu de cette auteure, je pensais recevoir un uppercut et me préparais à être secoué et m’en réjouissais d’avance.

J’ai ouvert le livre, lu quelques lignes, quelques chapitres, puis quelques pages…j’assistais à la vie banale d’une famille banale. Aux abois, je guettais le moment où tout allait basculer et où la grande Christine Angot allait faire son apparition. A la fermeture de la dernière page quand j’ai posé l’ouvrage sur ma table de nuit, j’espérais toujours en vain. Le récit de ses parents est particulièrement insipide et n’a aucun intérêt (juste pour elle peut-être !). Le style Angot ne m’a pas du tout convaincu. L’écriture est commune et handicapée par de longs dialogues sans fin. Je n’ai pas reconnu la plume acérée que l’on m’avait annoncée. Les échanges entre les personnages sont truffés de bons sentiments et débordent de naïveté. Paradoxalement, tous les évènements rencontrés sont assez crus et durs alors que les réactions transpirent la tendresse et le pardon.

En racontant l’histoire de ses parents de son point de vue mais sans jamais m’ouvrir la porte de ses sentiments, Christine Angot m’a laissé en dehors de son drame et je n’ai à aucun moment été ému ou concerné. J’ai regardé ces échanges verbaux dépourvus de personnalité sans la moindre implication.

J’ai trouvé ce court texte insignifiant et beaucoup trop convenu pour rester dans ma mémoire. Je pourrais me dire que je n’ai pas commencé par le meilleur livre de sa bibliographie, mais c’est Christine Angot elle-même qui m’a conseillé de débuter son œuvre par celui-ci. C’est pourquoi ce sera surement ma première et ma dernière rencontre avec cette auteure! Tant pis…

Flammarion 217 pages

10/20

Publicités

"

  1. jostein59 dit :

    Je voulais me « forcer  » à découvrir l’auteur avec ce titre. Oui, parce que ce n’est pas logique de dire que l’on n’aime pas un auteur sans l’avoir lu. Mais ce ne sera donc pas encore pour ce titre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s