Choc des cultures

Americanah

Court résumé: Ifemelu quitte le Nigéria, pour aller faire ses études à Philadelphie. Elle laisse au pays son grand amour et découvre une culture différente où elle va prendre conscience de sa couleur de peau.

Mon avis:

Merci aux éditions Folio pour cette lecture!

Lorsque j’ai découvert le thème de ce livre et les éloges qui lui étaient attribués, je me réjouissais à l’idée de lire un bon roman qui parlait de la condition des noirs et qui, pour une fois, était écrit par une personne concernée, une noire en l’occurrence. Parce que le sort qui leur est réservé est un thème souvent traité, mais d’un point de vue extérieur, avec une certaine compassion.

A travers l’aventure d’Ifemelu en Amérique, on découvre le quotidien de ces africains qui ont décidés de quitter leur pays d’origine pour partir à la conquête du rêve américain. Rêve qui va très vite tourner à la déception, tant le problème racial est encore présent dans l’esprit et dans le comportement des gens. On assiste à tous les préjugés et toutes les injustices qui continuent de perdurer malgré les différentes évolutions de l’Histoire. Dans toutes les scènes de ce roman initiatique sur fond d’histoire d’amour, on est témoin du racisme ordinaire, sans qu’il ne soit jamais réellement nommé.
En se lançant dans un roman objectif, l’auteure prenait le risque de tomber dans le dramatique, dans le pathétique ou même dans le revendicateur. Elle s’en sort vraiment très bien en ne prenant jamais réellement parti. Alternativement, elle brosse le portrait sans concession de tous les protagonistes, qu’ils soient hommes, femmes, blancs, afro-américains, africains ou autres. Que ce soit au Nigéria, aux Etats Unis ou en Angleterre, tout le monde en prend pour son grade afin de partager les torts, même si la balance reste malgré tout déséquilibrée.

Grâce à ce type d’ouvrage, j’ai eu l’impression de m’ouvrir l’esprit, de voir le monde avec d’autres yeux et ainsi de comprendre, si je peux, les différences. Bien que j’aie trouvé ce livre un peu long par moments et que Chimamanda Ngozi Adichie soit un nom très compliqué, je pense que je m’en souviendrai, sachant que ses autres romans ont, semblent-ils, le même impact sur les lecteurs.

Folio 685 pages

16/20

Publicités

"

  1. Il est dans ma WL celui-ci 🙂

    Aimé par 2 people

  2. jostein59 dit :

    Je l’ai acheté récemment. J’aime les récits qui nous aident à comprendre

    Aimé par 1 personne

  3. Edyta dit :

    Je le lirai un jour, c’est sûr!

    J'aime

  4. Ibidouu dit :

    Bonjour ! C’est un roman qui me fait vraiment très envie, qui est dans ma WL depuis quelques temps et que j’achèterais probablement dans la semaine. Je l’ai vu à la librairie et ta critique me donne encore plus envie de le lire 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s