L’amour façon Joncour

repose-toi-sur-moi

Court résumé: Aurore est une styliste de renom. Ludovic est un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ces deux personnes vivent dans deux immeubles différents avec une cour commune…

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions Flammarion pour cette lecture!

J’avais passé un moment très sympa avec « L’écrivain national », le précédent livre de cet auteur. J’en gardais un souvenir empli d’humanité.
Dans ce nouvel opus, Serge Joncour se positionne une nouvelle fois comme un écrivain de proximité. Il est proche de ses héros qui ne sont jamais des personnes hors du commun, mais plutôt des acteurs du quotidien. Il s’intéresse donc aux petites gens que l’on peut croiser dans la vie de tous les jours. Ils sont bien sûr tous différents, issus de classes sociales différentes mais ils font tous partie de notre monde. Et c’est là tout la force de ses textes où le lecteur se sent concerné par l’aventure.

Une nouvelle fois, l’action se déroule principalement dans un petit univers, une copropriété, avec un nombre limité de personnages. Les personnalités de chaque protagoniste sont particulièrement approfondies. On peut alors se passionner pour ces individus que l’on a l’impression de connaître. L’auteur en profite pour mettre en opposition l’isolement de la campagne profonde et la densité de la ville. On découvre les divergences de caractère, de comportement, d’ambition et de vision des choses entre les deux mondes.
Mais c’est principalement l’amour qui est le cœur de ce nouveau roman. Et quand l’amour est porté par le style délicat de Serge Joncour, ça donne une histoire d’une grande sensibilité. J’ai été emporté par cette relation surprenante et pourtant extrêmement touchante. Les émotions dégagent de la sincérité et j’ai vécu toutes les scènes, comme impliqué personnellement dans cette relation amoureuse.

Sous l’apparence d’une histoire banale, Serge Joncour nous narre donc une aventure humaine emplie de surprises et de rebondissements. Je ne me suis jamais ennuyé et j’ai tourné les pages avec plaisir. Aurore et Ludovic sont des personnages antagonistes auxquels je me suis attaché. L’écriture d’une grande justesse est encore le point fort qui sublime le propos. Le seul reproche que je peux faire, est qu’à la fermeture du livre, j’ai eu le sentiment d’avoir assisté à une histoire un peu mièvre et pleine de clichés, mais sous la plume de ce grand écrivain, le résultat se révèle plus intense et surtout plus vrai.

Flammarion 427 pages

16/20

Publicités

"

  1. genevievemunier dit :

    Je partage totalement ton avis et j’avoue avoir adoré ce roman (ce n’est pas le seul car je suis assez fan et j’avais aussi adoré « L’amour sans le faire ») et l’avoir encore mieux noté que toi. Ma rencontre avec lui ce week-end au Mans a apporté une nouvelle dimension. J’ai l’impression que son personnage de Ludovic et lui se confondent. C’est un homme à la fois tendre et bourré d’humour, simple et rêveur. Ce fut un bel échange.

    Aimé par 1 personne

  2. Il est dans ma PAL (comme beaucoup d’autres ;-)). Ton avis me pousse à le remonter de la pile. Merci

    Aimé par 1 personne

  3. jostein59 dit :

    De très bons échos de la part des lecteurs mais je craignais ce côté un peu mièvre. Je le lirai peut-être mais il n’y a pas d’urgence.

    Aimé par 1 personne

  4. Edyta dit :

    J’ai été un peu déçue par « L’amour sans le faire » donc pour donner encore une chance à l’auteur je vais plutôt choisir « ‘L’écrivain national » qui me tente un peu plus que son dernier roman.

    Aimé par 1 personne

  5. agathethebook dit :

    Super roman! Il vient d’obtenir le prix interallié !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s