Enquête sobre

jeux-de-miroirs

Court résumé: Peter Katz, un agent littéraire, reçoit un jour un manuscrit qui attire son attention. Dans ce roman, il est question du meurtre d’un célèbre professeur de psychologie, survenu il y a une vingtaine d’années…

Mon avis:

Merci aux éditions Les Escales pour cette lecture!

Je n’avais jamais entendu parler de cet auteur (logique, c’est son premier roman traduit !), mais dès que j’ai reçu cet ouvrage, j’ai été marqué par la couverture très attirante et par le bandeau « Roman évènement ». J’ai donc chamboulé mon programme de lecture pour me jeter dans cette nouveauté.
Le début est assez prenant. Dans le premier tiers, on retourne dans le passé et on découvre les péripéties sous la forme d’un manuscrit écrit par un des acteurs. C’est une présentation très originale qui lance le roman sur de bons rails. A ce moment de l’aventure, j’étais encore enthousiaste. Mais après cette partie très réussie, le soufflé retombe graduellement.

On connaît déjà le déroulement des évènements et on sait donc comment s’est déroulé le drame. Au fil du livre, l’histoire du meurtre nous est répétée par plusieurs narrateurs différents. Chaque point de vue apporte sa propre version des faits. Et finalement, tout ça devient redondant. J’ai eu l’impression de relire plusieurs fois le même scénario et au bout de la troisième fois, c’est un peu lassant. De plus, les personnages qui enquêtent sur l’affaire abandonnent leurs recherches les uns après les autres. Chaque renoncement est un coup d’arrêt dans le récit, un désenchantement et on enchaîne dans la suite, un brin frustré.

En conclusion, j’ai passé un moment agréable avec ce livre mais ce n’est pas le coup de cœur espéré. L’écriture de E.O. Chirovici est fluide et facile d’accès toutefois elle manque peut-être de suspense ou de singularité pour qu’elle soit vraiment efficace jusqu’au bout. Ce n’est pas un mauvais roman, certains apprécieront surement sa sobriété, mais pour moi il est trop classique et ne restera pas dans ma mémoire. Je le conseillerais en définitive aux lecteurs qui cherchent une lecture soft avec un bon scénario, sans grandes secousses.

Les escales 304 pages

14/20

Publicités

"

  1. Valérie dit :

    Je suis d’accord avec ton billet, j’ai eu la même impression.

    Aimé par 1 personne

  2. Tellement d’accord ! Tu as parfaitement résumé mon ressenti (j’ai eu du mal à mettre des mots dessus…).
    J’ai trouvé ce roman un peu décousu et pas hyper captivant. Il n’est pas mauvais, on passe un bon moment, mais sans plus.
    Et puis les personnages qui se refilent l’enquête… je n’y avais pas prêté attention mais oui, c’était étrange. On ne s’attache à personne et j’ai même été un peu perdue par moments.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s