Réflexion sur la vie et la mort

larbre-du-pays-toraja

Court résumé: Après le décès de son producteur et ami, un cinéaste d’une cinquantaine d’années revient sur sa vie.

Mon avis:

Merci aux éditions Le Livre de Poche pour cette lecture!

En 2013, Philippe Claudel a perdu un ami éditeur des suites d’une grave maladie. Ce drame va l’amener à se poser des questions sur la mort mais aussi sur lui-même. Pour se faire, il va imaginer le destin d’un double romanesque qui va lui permettre d’approfondir cette expérience de vie personnelle.

Dans ce court roman, il utilise la métaphore de l’arbre du pays Toraja, pour raconter les séquelles d’une disparition. Pendant qu’en Indonésie, le cadavre des enfants continuent de grandir en même temps que l’arbre dans lequel il est posé, dans notre monde, la vie se perpétue elle aussi après la mort d’un proche. Le souvenir du passé reste alors persistant et joue encore un rôle dans le monde des vivants.

A travers ce texte existentiel, le narrateur semble s’interroger sur son âge et sur son rapport au temps. En vieillissant, il se sent plus proche de la mort. Il veut se poser et méditer sur cette fin inéluctable et sur ce que l’on fait du temps qui nous reste.

C’est un roman d’une beauté lumineuse. Il s’en dégage une humanité personnelle qui touche le lecteur au cœur. Je pense qu’il faut tout de même avoir un peu vécu, avoir de la maturité, pour comprendre ces sentiments et appréhender au mieux les tourments qu’a voulu analyser Philippe Claudel. C’est donc une réflexion presque philosophique sur notre condition d’être humain et sur la trace que laisse les gens, non pas sur la terre, mais dans l’existence des autres.
Ma première approche de l’œuvre de Philippe Claudel a été une réussite. J’ai découvert à la fois un livre tendre, qui a su m’émouvoir sans tomber dans le pathétique et un livre plein de sagesse, qui a su me faire réfléchir sans être pompeux. J’ai rencontré un écrivain débordant d’humanité dont je lirai avec plaisir les autres écrits.

Le livre de poche 224 pages

16/20

Publicités

"

  1. Edyta dit :

    Une lecture qui m’attend dans ma PAL.

    Aimé par 1 personne

  2. Encore une très belle critique qui donne envie d’aller découvrir l’œuvre. Merci !

    Aimé par 1 personne

  3. Tiben dit :

    Merveilleux livre que tu as parfaitement résumé. Félicitations.
    Un peu de pub pour ma chronique au passage 😉
    Philippe Claudel et moi, une grande histoire d’amour littéraire 🙂
    https://alombredunoyer.com/2015/12/28/larbre-du-pays-toraja/

    J'aime

  4. LydiaB dit :

    C’est un auteur que j’apprécie particulièrement. La lecture de celui-ci ne devrait pas tarder.

    Aimé par 1 personne

  5. bouquinpoche dit :

    Je te conseille la lecture de celui-là: Le rapport de Brodeck!!! Nous l’avions chroniqué il y a quelques mois…
    https://unbouquindanslapocheblog.wordpress.com/2016/07/29/le-rapport-de-brodeck-philippe-claudel/
    J’aimerais tout lire de lui, je crois…

    Aimé par 1 personne

  6. alexmotamots dit :

    J’ai le souvenir d’une lecture qui ne m’avait pas convaincue.

    Aimé par 1 personne

  7. J’aime beaucoup les œuvres de Philippe Claudel. Je n’ai encore jamais lu ce livre-ci mais tu en parles très bien et m’a donné envie de m’y plonger à mon tour 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s