Exil poétique

Court résumé: Alors que Nadia et Saïd commencent une histoire d’amour, ils sont contraints de prendre la route pour échapper au drame de leur pays…

Mon avis:

Merci aux éditions Grasset pour cette lecture!

En 2014, en librairie, j’avais remarqué la couverture de « Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante », le troisième livre traduit de Mohsin Hamid. Mon libraire me l’avait conseillé en appuyant sur le côté exotique et farceur du livre. Faute de temps, je n’avais pas pu suivre ses conseils. Aujourd’hui, j’ai pu enfin rattraper mon retard avec son dernier né.

Ce roman n’est pas comique et traite plutôt d’un thème grave. Il nous fait vivre la crise migratoire sous la forme d’un conte. Le lecteur est aux côtés des protagonistes et il suit leur quotidien. Le récit est concentré sur l’histoire d’amour de Nadia et Saïd, mais en fond, on comprend aussi le monde qui les entoure. Avec le prétexte du destin de deux êtres, l’auteur s’intéresse à une situation globale. Il nous raconte l’exil que ces personnes, nées au mauvais endroit à la mauvaise époque, vont devoir entreprendre pour pouvoir seulement survivre.

Toute la magie de ce texte repose sur la poésie dégagée. A aucun moment, l’auteur ne condamne ou ne prend parti. Il préfère mettre en lumière des petits acteurs de ce drame afin de mieux rendre compte de la situation de ces migrants. L’innocence du couple permet une critique sous-jacente d’un système qui bouleverse le cours des vies. On voit ainsi comment les destinées peuvent être détournées au fil des évènements subis. Les différentes étapes de leur voyage vont jouer un rôle important dans leurs sentiments amoureux qui vont s’effriter sous le poids de l’Histoire. La lecture est à l’image de cette relation : tour à tour passionnée, triste, optimiste, désespérée… mais toujours avec une petite touche d’humour et de fantastique.

Avec délicatesse et bienveillance, Mohsin Hamid nous offre une belle et poignante fable sur l’exode des peuples, qui résonnera dans mon esprit pendant longtemps. Il a su trouver le bon ton pour aborder ce sujet d’actualité pourtant délicat. Ce n’est ni déprimant, ni édulcoré, juste réel !

Grasset, 208 pages

19€

Traduit par Bernard Cohen

17/20

Publicités

"

  1. Elle - Twin Books dit :

    Le précédent ne m’avait pas convaincue et je ne savais qu’il en avait écrit un nouveau mais celui-ci me tente plus vu le sujet ! Merci pour la chronique 😉

    Aimé par 1 personne

  2. […] Source : (#393) Mohsin Hamid – Exit West | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  3. lebouquinivre dit :

    Ce que tu en écris me plaît beaucoup! D’autant plus sur une telle thématique !

    Aimé par 1 personne

  4. Ca m’a tout l’air d’être une belle oeuvre. Elle va rejoindre ma WL et j’espère mes étagères sous peu !

    Aimé par 1 personne

  5. Ada dit :

    Typiquement le genre de sujet qui me plairait !

    Aimé par 1 personne

  6. Cat dit :

    Je ne connais pas l’auteur. Le sujet me tente. Je note donc…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s