Jungle urbaine

Vernon Subutex

Court résumé: Vernon Subutex est un ancien disquaire et se retrouve expulsé de son appartement. Pour son salut, il a en sa possession l’enregistrement d’une interview d’un ami, star adulée aujourd’hui décédée.

Mon avis: Cela faisait plusieurs années que Virginie Despentes me faisait de l’œil. Son passé sulfureux et son talent controversé m’intriguaient. « Vernon Subutex » a donc été le déclic pour que je franchisse le pas.

Dans ce premier volume, on suit le destin plutôt chaotique de Vernon. De jours en jours, on assiste aux évènements qui vont modifier le cours de sa vie, le tirer vers le bas et enfin l’entraîner dans la déchéance. L’originalité de ce roman est la multitude de points de vue que l’auteure utilise. A chaque chapitre, on passe d’un personnage à un autre. On entre dans l’esprit de chacun. J’ai eu un peu de mal au départ à me faire à cette narration décousue, mais une fois maîtrisée, elle apporte un véritable plus dans la mise en scène de cette jungle urbaine.

Virginie Despentes nous décrit une micro société où toutes les catégories sont présentes. On rencontre successivement des individus pauvres, des riches, des communistes, des racistes, des homosexuels, des transsexuels, des écolos, des drogués, des hackers…On peut ainsi voir le monde d’aujourd’hui avec des yeux différents.

Mais ce qui m’a le plus plu dans ce livre, c’est la plume de l’auteure. Elle écrit bien…même avec un couteau entre les dents. Car à l’intérieur de l’esprit de chaque protagoniste, les pensées les plus inavouables sont retranscrites sans aucun filtre. Cela crée des passages d’une grande violence psychologique et des monologues percutants. Elle ouvre la tête des gens pour en faire ressortir, parfois avec caricature, tous les pensées extrémistes. Elle nous propose ainsi un portrait au vitriol de notre société moderne et de ses débordements.

Ce tome 1 de la trilogie ne développe quasiment pas l’intrigue mais positionne les personnages et le contexte. Avec tous ces éléments en place, la suite apportera, je l’espère, un peu plus de péripéties au récit. Cela dit, j’ai adoré cette analyse au scalpel de l’humanité urbaine de notre temps et attends avec impatience la suite.

Grasset 397 pages

17/20

Publicités

"

  1. Quaidesproses dit :

    J’ai globalement le même avis que toi. Je n’ai toujours pas lu le tome 2, ça ne saurait tarder, j’espère en savoir bien plus sur Alex, et que j’aimerais toujours autant.

    J'aime

  2. Sheldzio dit :

    J’hésitais… je n’hésite plus. La prochaine fois, je l’achète! 😉 Merci!

    Aimé par 1 personne

  3. […] la vidéo d’Alexandre Bleach révèle enfin ses secrets. Mon avis: Dans le premier tome (chronique ici), l’auteure nous présentait une galerie d’individus hétéroclites que l’on rencontrait au […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s